logo

Pierre-Arnaud Perrouty


Auteur

Le concept de responsabilité dans le génocide

Numéro 12 décembre 2000 - par Pierre-Arnaud Perrouty -


Le tribunal de Nuremberg qui eut à juger de crimes nazis a montré que la question de la responsabilité était complexe. Comment articuler la responsabilité individuelle et la responsabilité collective ? La notion de crime contre l’humanité rétablit...

Vie privée : un enjeu politique et économique

ABO Numéro 2 - 2015 - par François Danieli - Raphaël Gellert - Aude Meulemeester - Pierre-Arnaud Perrouty - Caroline Van Geest - Bram Wets -


Alors que, pour la première fois, un accord du gouvernement aborde frontalement la question du respect de la vie privée comme un des enjeux de cette législature, force est de constater que, dans une société de plus en plus technologique, l’équilibre...

La liberté d’expression sous pressions

Numéro 01/2 Janvier-Février 2013 - par Pierre-Arnaud Perrouty -


La liberté d’expression est garantie par les principaux instruments internationaux de protection des droits fondamentaux. S’il ne se trouve pas grand monde en démocratie pour la remettre en cause frontalement, elle n’est pas pour autant absolue et...

Justice : coups d’arrêts

Numéro 02 Février 2012 - par Delphine Paci - Pierre-Arnaud Perrouty -


Aout 2011 : début de l’ère Salduz. Mais depuis son avènement, Salduz erre. Faute de budget et de volonté politique de mettre ce texte fondamental en œuvre, les droits du justiciable sont insuffisamment garantis en cas d’arrestation. Dommage pour les...

Accueil : la crise à l’étranger

Numéro 02 Février 2011 - par Marie Charles - Aurore Dachy - Marie-Pierre de Buisseret - Alexis Deswaef - Pierre-Arnaud Perrouty -


Pour les sans-papiers, l’année 2010 a débuté dans l’espoir d’une régularisation. Las ! L’insécurité juridique de l’opération, les lenteurs administratives et une tendance de plus en plus prononcée au refus de régularisation sont la cause d’un désespoir...

La vie est ailleurs

Numéro 07 Juillet 2003 - par Pierre-Arnaud Perrouty -


Impressions désenchantées de la visite du Mac’s.