logo

Bernard De Backer


Auteur

sociologue et chercheur

Pray for Japan

Numéro 10 Octobre 2011 - par Bernard De Backer -


« Ainsi jamais ils n’en viennent à raconter leurs ennuis, les torts qu’on leur a faits, ce dont ils ont à se plaindre ; ils font profession d’être endurants en toute difficulté et de montrer un grand cœur dans l’adversité, et donc digèrent, du mieux...

Dans le vent violent de l’histoire. Parcours d’un enfant de la révolution hongroise, de Zoltan Veress

Numéro 09 Septembre 2011 - par Bernard De Backer -


« Le bon coin pour le Snark ! » cria l’Homme à la Cloche, Tandis qu’avec soin il débarquait l’équipage, En maintenant, sur le vif de l’onde, ses hommes, Chacun par les cheveux suspendu à un doigt. Lewis Caroll, La Chasse au Snark Un regard de biais...

L’avènement de la démocratie. À l’épreuve des totalitarismes, 1914-1974, de Marcel Gauchet

Numéro 04 Avril 2011 - par Bernard De Backer -


« Avant que je poursuive mon histoire, permettez-moi une observation générale : on reconnait une intelligence de premier ordre à son aptitude à faire coexister dans l’esprit deux idées contraires tout en continuant à fonctionner. Il faudrait par exemple...

Une Ville entre chien et loup

Numéro 03 Mars 2011 - par Bernard De Backer -


Dans un sous-bois de feuillus épars, des bouleaux ployant sous des bourrasques ombragent un tapis d’herbes grises. Le regard du spectateur, guidé par une caméra qui se faufile entre futaies et touffes d’herbe, accompagne un couple qui arpente le...

Floralies à Pyongyang

Numéro 11 Novembre 2010 - par Bernard De Backer -


Selon la célèbre théorie de l’historien Ernst Kantorowicz, dite des « deux corps du Roi », le souverain médiéval possède un corps terrestre, tout en incarnant le corps politique, la communauté constituée par le royaume de ses sujets. Cette double nature du...

Shangri-La dévasté par le réchauffement climatique ?

Numéro 10 Octobre 2010 - par Bernard De Backer -


Dans le roman de James Hilton, Lost Horizon, l’avion qui s’était arraché de la ville afghane de Baskul avait mis cap sur le Tibet et survolé la haute vallée de l’Indus, ceinturée de montagnes vertigineuses. C’est peut-être non loin de l’ancien...

L’autorité des psychanalystes, de Samuel Lézé

Numéro 09 Septembre 2010 - par Bernard De Backer -


Le regard du lecteur est d’abord intrigué par la surprenante image en couverture du livre, opérant à première vue comme un contrepoint ironique à son titre. On y voit un homme d’âge mur portant barbichette et lunettes rondes, la main gauche dans la...

Le futon, le bain et le jardin

Numéro 09 Septembre 2010 - par Bernard De Backer -


À quoi notre vie doit-elle être comparée ? Elle est comme un gibbon qui cherche à allonger les bras ; et si un bras est étendu, l’autre sera contracté. Sengai (moine et peintre japonais, XVIIIe siècle) La terre est sortie de la mer, puis s’est...

Himalayan Queen

Numéro 05/6 Mai-Juin 2010 - par Bernard De Backer -


L’abbé du monastère de Key Gompa, dix-neuvième incarnation de Rin-chen-bzang-po, est un homme souriant et replet. Je l’avais surpris décrassant son trousseau à la fontaine, vêtu d’un short orange sur lequel des bourrelets ivoire débordaient comme cire...

Castor de guerre, de Danielle Sallenave

Numéro 04 Avril 2010 - par Bernard De Backer -


« Ma vie serait une belle histoire qui deviendrait vraie au fur et à mesure que je me la raconterais. » Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée En couverture, une photographie en noir et blanc, datée de 1939, montrant le portrait...

Assassinat de Natalia Estemirova, asphyxie de Memorial ?

Numéro 10 Octobre 2009 - par Bernard De Backer -


« Je voudrais que chacun soit appelé par son nom, mais on a emporté la liste et je ne sais comment faire » Anna Akhmatova, Requiem Le mercredi 15 juillet 2009, le corps de Natalia Estemirova a été retrouvé dans une forêt en Ingouchie, après son...

La Misère, frontière linguistique

Numéro 10 Octobre 2009 - par Bernard De Backer -


Ce 16 août, un dimanche, la chaleur stagnait dans les chemins creux. Seules les hauteurs échappaient à la fournaise, balayées par une petite brise irrégulière. Vers dix-sept heures, à la fin d’une longue marche, on longea le rebord d’une butée...