logo

Anathème


Auteur

Autrefois roi des rats, puis citoyen ordinaire du Bosquet Joyeux, Anathème s’est vite lassé de la campagne. Revenu à la ville, il pose aujourd’hui le regard lucide d’un monarque sans royaume sur un Royaume sans… enfin, sur le monde des hommes.
Son expérience du pouvoir l’incite à la sympathie pour les dirigeants et les puissants, lesquels ont bien de la peine à maintenir un semblant d’ordre dans ce monde qui va à vau-l’eau.

Assez d’égalité !

3 mars Covid-19crisepandémie - par Anathème -


L’égalité ne doit pas servir à contester les légitimes hiérarchies sociales. Il faut lutter contre la surcharge des services de sécurité et préserver notre si vertueux modèle social.

Tant pis pour les gosses !

Novembre 2020 caricaturesIslamismemusulman.e - par Anathème -


Il ne faut rien céder, nous sommes des démocrates, nous devons montrer et enseigner à nos enfants. « Il faut définitivement les convaincre que l’islam est une religion violente. » Depuis que les fondamentalistes musulmans nous ont convaincus que la...

Les musulmans font-ils de bons boucs émissaires ?

Novembre 2020 crisemusulman.e - par Anathème -


L’infréquentable Anathème ose tout... et se demande : « qui va-t-on encore pouvoir rendre responsable de tous nos maux ? » Dans notre société privée de repères, il faut saisir chaque occasion de tisser des liens, de restaurer des valeurs, de ressusciter...

Éloge des capitalistes asymptomatiques

Novembre 2020 capitalismepandémie - par Anathème -


L’horrible Anathème nous revient avec sa lecture de la pandémie de la Covid-19 et ses conseils quant à la manière la plus efficace de la gérer. Un article à ne pas mettre entre toutes les mains. Dans l’actuel contexte de pandémie, se font entendre...

Il aurait suffi de le demander gentiment

Juillet 2020 Afriquecolonialismedécolonialismehistoirestatue - par Anathème -


Le militant est déraisonnable, c’est un fait. Il est dès lors impossible de discuter avec lui et cela nous désole. Pourtant, nous ne sommes pas de mauvaise volonté, nous n’avons rien contre les femmes, les Noirs, les cyclistes, les pauvres, les Juifs...

La saison du burkini est compromise

Numéro 4 – 2020 BurkiniCovid-19crise - par Anathème -


On ne compte plus les moments forts que la pandémie de Covid-19 nous aura fait manquer. Le concert que vous attendiez depuis des mois. La fête scolaire de votre petit dernier. Le carnaval de votre village (il s’en tient jusqu’au mois de juin) ou la...

Peut-on ne pas rire de tout ?

Mars 2020 Antisémitismecarnavalliberté d’expression - par Anathème -


Il a récemment été beaucoup question de l’humour particulier pratiqué au carnaval d’Alost. L’année dernière, un char y avait illustré des Juifs sous des traits qui n’auraient pas déplu aux fascistes et nazis des années 1930, et qui continuent de leur...

Liberté d’expression : pour un encadrement de l’absolu

Mars 2020 censureCharlie HebdoMédias - par Anathème -


Récemment, l’université libre de Bruxelles a bruissé d’une de ces polémiques qu’elle affectionne particulièrement et qui lui permettent de revivre les grandes heures du combat contre l’Infâme. Alors que l’on s’apprêtait à accueillir les héros de la...

Touche pas à ma vitesse de pointe

Numéro 01 - 2020 - par Anathème -


Les Pays Bas viennent de l’annoncer : la vitesse maximale sur les autoroutes va être ramenée à 100 km/h. L’accord du gouvernement bruxellois, de son côté, prévoit de faire de notre capitale une immense «  zone 30  ». Le projet d’interdire les SUV en ville...

De l’art de choisir son précipice

Septembre 2019 climatÉcologie politique - par Anathème -


Aujourd’hui, sur tous les tons, on entend qu’il nous faut changer notre mode de vie. Quoi de plus banal ? Nos grands-parents en ont changé, passant de la voiture à l’avion, du ventilateur au climatiseur, de la bonne au service traiteur et de...

Finkielkraut : tout sauf un conservateur

Juin 2019 Médiasphilosophiesport - par Anathème -


Chaque jour, j’entends les pleureuses de notre postmodernité angoissée regretter la disparition des grands esprits. « Où sont les Zola, les Foucault, les Camus, les Sartre, les Bourdieu, les Bernanos ? Qui nous dira que faire et, surtout, pourquoi ? »,...

Comme des poulets sans tête

Numéro 4 – 2019 - par Anathème -


Depuis longtemps l’idéologie n’est plus qu’une marque. Il ne s’agit plus de croire en quelque chose, encore moins d’agir en conformité avec une quelconque croyance. L’idéologie n’est plus utile qu’en tant que moyen de se positionner sur un marché. Est-on...