logo
Lancer la vidéo

What’s left ? ou quand des coEUrs saignent

ABO Numéro 4 - 2016 Europepartis politiquesUE (Union européenne) - par Olivier Derruine -

Dans l’Union européenne, la gauche n’a été majoritaire qu’entre 1995 et 2002 et elle a largement contribué à détricoter le projet européen en intégrant les idées de la droite dans les domaines sécuritaires et socioéconomiques. Plusieurs facteurs expliquent la transformation des partis de gauche, notamment leur attachement à la croissance et au modèle productiviste, et leur volonté de donner une image de partis responsables face à une mondialisation à laquelle ils n’ont pas pu apporter de réponse satisfaisante. Au Parlement européen, les votes traduisent une collusion entre la droite et une partie de la gauche, montrant le fossé abyssal entre les programmes et les pratiques. Plus fondamentalement, la majorité de la gauche a cessé de s’investir dans le projet européen. Quel sera le futur de la construction européenne ?

Depuis le traité de Rome qui jeta les bases de la construction européenne en 1957, les partis constituant ce qu’il est de coutume de nommer la « gauche » n’ont été majoritaires dans l’UE que pendant une courte période : entre 1995 et 2002. L’entrée dans cette période fut marquée par l’élargissement de l’Union aux pays scandinaves dont les gouvernements étaient ancrés dans la social-démocratie. La fin de cette période fut déclenchée par les attentats du 11 septembre, les gouvernements en place peinant à convaincre qu’ils apporteraient les bonnes réponses à une...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Olivier Derruine


Auteur

économiste, conseiller au Parlement européen