logo
Lancer la vidéo

Weporn. Analyser les pornographies

ABO Numéro 7 - 2016 - par Julie van der Kar -

Depuis la fin de la vidéo VHS ou du film crypté du samedi soir sur Canal+, depuis l’apparition, voire l’invasion, de nouvelles formes et de nouveaux formats pornographiques, il est sans doute nécessaire de prendre l’étude des images pornographiques « à bras-le-corps », de comprendre ce qu’elles mettent en scène volontairement (des fantasmes), ce qu’elles exposent à leur insu (l’interdit, l’obscène), ce qu’elles dissimulent et ce qu’elles engagent (le désir et les corps).

Depuis la fin de la vidéo VHS ou du film crypté du samedi soir sur Canal+, depuis l’apparition, voire l’invasion, de nouvelles formes et de nouveaux formats pornographiques, il est sans doute nécessaire de prendre l’étude des images pornographiques « à bras-le-corps », de comprendre ce qu’elles mettent en scène volontairement (des fantasmes), ce qu’elles exposent à leur insu (l’interdit, l’obscène), ce qu’elles dissimulent et ce qu’elles engagent (le désir et les corps). De nombreuses réflexions existent sur la diffusion massive des pornographies, à partir de...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Julie van der Kar


Auteur

responsable des campagnes de sensibilisation au Gsara