logo
Lancer la vidéo

Vous avez dit « gouvernance » ?

ABO Mai 2019 gouvernanceGuberna - par Nicolas Latteur -

La gouvernance est à la mode. Qu’elle soit réservée à l’entreprise ou qu’elle se réfère à la conduite d’institutions publiques, le terme est devenu une référence. Mais de quoi est-elle le nom ? Est-elle partie prenante du « libéralisme autoritaire » (Chamayou, 2018) qui se déploie dans les champs économiques, politiques, culturels, etc.? Comment comprendre que ce concept gagne une crédibilité croissante dans l’univers des institutions dites « non marchandes » ? Pour appréhender ce que produisent les pratiques qui s’en revendiquent, il nous faut mobiliser une analyse des rapports sociaux qui participent aux mises en œuvre de la gouvernance contemporaine et prendre en considération ce que révèle la parole des salariés.

Gouvernance, propriété et contrôle Qu’est-ce que la gouvernance ? Guberna (l’Institut belge des administrateurs, qui a pour objet « l’information, la formation et la promotion de la bonne gouvernance dans toutes ses dimensions et pour tous les secteurs d’activité ») considère qu’elle « a trait au contrôle, à l’administration, à la gestion et à l’obligation de rendre compte. Elle tend à organiser de façon plus efficiente, à objectiver et à rendre plus transparents les structures de gestion et les processus décisionnels de l’entreprise. » Il est donc bien question...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Nicolas Latteur


Auteur

sociologue et formateur au Centre d’éducation populaire André Genot (Cepag). Il a notamment publié Le travail, une question politique (Aden, 2013) et Travailler aujourd’hui. Ce que révèle la parole des salariés (Le Cerisier, 2017)