logo
Lancer la vidéo

Traité transatlantique. Quand le droit du travail devient un « obstacle inutile au commerce »

ABO Numéro 3 - 2016 - par Myriam Djegham -

La chanson libérale nous vante depuis longtemps la dynamique vertueuse du libre-échange. Son refrain : plus on exporte, plus on s’enrichit, plus on crée de l’emploi. Le grand marché transatlantique serait donc une voie de progrès social ?

La chanson libérale nous vante depuis longtemps la dynamique vertueuse du libre-échange. Son refrain : plus on exporte, plus on s’enrichit, plus on crée de l’emploi. Le grand marché transatlantique serait donc une voie de progrès social ? La Commission européenne affirme qu’un traité « ambitieux » permettrait une croissance de 0,4% du PIB… d’ici 2027. Cette croissance correspondrait à « une augmentation du revenu d’un ménage européen moyen (constitué de quatre personnes) d’environ 545 euros par an, sous l’effet combiné de la hausse des salaires et de la baisse...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Myriam Djegham


Auteur

secrétaire fédérale du MOC et membre de l’Alliance D19-20