logo
Lancer la vidéo

The experiment

ABO Numéro 6 - 2015 - par Chloé Branders - Anne Walravens -

Fin juin 2014, la prison de Leuze-en-Hainaut souhaite tester les fonctionnalités du nouvel établissement pénitentiaire avant l’arrivée réelle des détenus un mois plus tard. Quarante-cinq volontaires participent à l’exercice, chacun endosse des rôles différents, c’est « The experiment ». En dépit des innovations techniques de cette prison moderne, notamment Prison Cloud, un « internet encadré », l’enfermement reste une expérience traumatisante, déshumanisante. L’expérience de deux des volontaires.

Cellule 1001 : Je m’avance vers la vitre blindée qui me sépare de mon interlocuteur. Un agent pénitentiaire. « Quel est votre nom ? Combien voulez-vous mettre sur votre Prison Cloud ? » Sans trop savoir, je mets dix euros pour les appels téléphoniques et dix euros pour les films. Je ne dépenserai certainement pas autant en vingt-quatre heures, me dis-je. « Veuillez déposer vos effets personnels dans le sas, s’il vous plait. » Je dépose alors mes papiers d’identité, mon téléphone portable, mon trousseau de clés ainsi que mon portefeuille contenant quelques...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Anne Walravens


Auteur

chercheuse en criminologie à l’UCL

Chloé Branders


Auteur

chercheuse en criminologie à l’UCL