Tchétchènes en exil : un peuple sans visage

Soultan Iachourkaev

Soultan Iachourkaev est né en 1942. Déporté à l’âge de deux ans, il grandit au Kazakhstan, tandis que plusieurs membres de sa famille, dont sa petite sœur et son petit frère, meurent en exil. Il rentre en Tchétchénie en 1957. Après ses études, il travaille comme juge d’instruction tout en écrivant des nouvelles. Il est l’un des premiers écrivains tchétchènes à consacrer des récits à la déportation, thème interdit jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Gorbatchev, qui cependant n’autorise pas leur publication. Aujourd’hui, il est réfugié et vit dans un village de Flandre, où il se dit poète et paysan, se consacrant alternativement à l’écriture et à son potager. Il a publié en 2006, Survivre en Tchétchénie.