logo
Lancer la vidéo

Syndicats et conscience de classe

ABO Novembre 2015 - par Gilles Lantez -

Il y a quelques jours, le député du Mouvement réformateur Olivier Destrebecq accusait les syndicats belges d’être les stipendiaires de la lutte des classes dans une carte blanche dans Le Vif Belgique. Au-delà des provocations, M. Destrebecq soulève une vraie question d’actualité...

Il y a quelques jours, le député du Mouvement réformateur Olivier Destrebecq accusait les syndicats belges d’être les stipendiaires de la lutte des classes en leur lançant la saillie suivante dans une carte blanche dans Le Vif Belgique : « La lutte des classes est un concept dangereux du XIXe siècle qui inscrit la société dans la violence et l’opposition. S’il s’agit là de la société rêvée par les syndicats, ce n’est certainement pas la mienne. » Affirmation bien étrange quand on sait que seule la FGTB a fait un jour de la place dans ses statuts à la lutte des...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Gilles Lantez


Auteur

sociologue militant, actif dans le syndicalisme étudiant