logo
Lancer la vidéo

Sexfriends. Comment (bien) rater sa vie amoureuse à l’ère numérique, de Richard Mèmeteau

ABO Numéro 07 – 2019 réseaux sociauxSexualité - par Renaud Maes -

La sociologie des réseaux sociaux comme celle qui s’attache à analyser la vie quotidienne, les sexualités ou les rapports sociaux de genre, regorge d’articles consacrés au « phénomène » du « sexfriending » — des « potes de cul » — et des « applications de rencontres » utilisées notamment à cette fin. Au milieu de cette surabondance de prose plus ou moins empiriquement fondée, le philosophe Richard Mèmeteau propose dans son essai une réflexion qui, à bien des égards, s’avère une forme de mythoclastie méthodique.

La sociologie des réseaux sociaux comme celle qui s’attache à analyser la vie quotidienne, les sexualités ou les rapports sociaux de genre, regorge d’articles consacrés au « phénomène » du « sexfriending » — des « potes de cul » — et des « applications de rencontres » utilisées notamment à cette fin. Au milieu de cette surabondance de prose plus ou moins empiriquement fondée, le philosophe Richard Mèmeteau propose dans son essai [1] une réflexion qui, à bien des égards, s’avère une forme de mythoclastie méthodique. Faisant résonner les concepts en vogue, il en montre...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Renaud Maes


Auteur

Rédacteur en chef de La Revue nouvelle.
Renaud Maes est docteur en Sciences (Physique, 2010) et docteur en Sciences sociales et politiques (Sciences du Travail, 2014) de l’Université libre de Bruxelles (ULB). Il a rejoint le Comité de rédaction en 2014 et, après avoir coordonné la rubrique « Le Mois » à partir de 2015, il est devenu rédacteur en chef de La Revue nouvelle en novembre 2016. Il est également professeur invité à l’Université Saint-Louis (Bruxelles) et à l’ULB, et mène des travaux de recherche portant notamment sur l’action sociale de l’enseignement supérieur, la prostitution, le porno et les comportements sexuels, ainsi que sur le travail du corps. Depuis juillet 2019, il est président du comité belge de la Société civile des auteurs multimédia (Scam.be).