Sans-papiers : un infini désespoir

Joëlle Kwaschin

L’enfant prend une pomme, deux coups de dent, la jette. « Est-ce que tu sais que, dans le tiers-monde, des petits enfants meurent de faim  ?, demande sentencieusement la mère. Lave-la et termine-la. »

Quarante-cinq jours de grève de la faim, un titre de séjour de trois mois, sans droit à un permis de travail  ; cinquante-six jours de jeûne, un titre de séjour d’une durée minimale de neuf mois et un permis de travail C. [...]