logo
Lancer la vidéo

Réécrire l’histoire d’une nation divisée

Numéro 11 Novembre 2003 - par Philippe Denis -

La Commission de vérité et de réconciliation sud-africaine a inventé une manière originale et, malgré d’incontestables limites, relativement efficace de gérer le passé. Cette expérience a inspiré d’autres pays qui, comme l’Afrique du Sud, tentent de retrouver la normalité après une longue histoire d’atteintes collectives aux droits de l’homme. La patrie de Nelson Mandela n’est pas le premier pays à avoir institué une Commission de vérité et de réconciliation : des efforts semblables ont été tentés en Amérique latine dans les années quatre-vingt. Mais, à bien des égards, l’expérience sud-africaine est unique. Pour l’essentiel, la commission a terminé ses travaux en 1998. Où en sommes-nous cinq ans plus tard ?

Partager

Philippe Denis


Auteur

professeur, University of KwaZulu-Natal, Pietermaritzburg, Afrique du Sud