logo
Lancer la vidéo

Réduction du pluralisme, expansion du mainstream

ABO Octobre 2019 économieenseignementuniversité - par Agnès Labrousse -

La France est connue pour être le pays d’une série de grands économistes hétérodoxes, de la fin de la seconde guerre mondiale aux années 1980. Toutefois, un examen attentif des enseignements et des recherches menées depuis le tournant du millénaire montre un resserrement sur l’économie « mainstream ». Décryptons concrètement cette évolution et les réponses qu’elle a suscitées.

Assurément, la France est un terreau riche de mouvements d’étudiants critiques de l’enseignement de l’économie dans le supérieur. Ainsi le mouvement « post-autisme » a-t-il démarré en France en 2000 avant d’essaimer ailleurs, aux États-Unis notamment. En 2011, le mouvement Peps-économie (Pour un enseignement pluraliste dans le supérieur en économie) prendra son essor dans l’hexagone avant de participer à la création de l’International Student Initiative for Pluralism in Economics. Ces mouvements proposent une critique récurrente de méthodes d’enseignement sans...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Agnès Labrousse


Auteur

est maitre de conférence en économie, université de Picardie - Jules Verne chercheuse au CRIISEA (Amien) et au CEMI-EHESS (Paris)