logo
Lancer la vidéo

Quels changements dans le mode d’action publique ?

ABO Numéro 05/6 Mai-Juin 2009 - par Louis Brique - Patrick Feltesse -

L’Institut wallon de l’évolution de la prospective et de l’évaluation a produit différents rapports, dont l’un consacré à la gouvernance du plan Marshall. Les changements se sont concrétisés par davantage de cohérence, plus de sélectivité, dans les projets et actions, ce qui a permis d’éviter le saupoudrage. Ce surcroît de professionalisme a suscité la mobilisation d’acteurs peu habitués à collaborer. Cependant, la concertation avec la Communauté française, les autres Régions et l’Union européenne a été insuffisante. Quant aux partenaires sociaux très investis, ils n’ont en fin de compte joué qu’un rôle restreint dans l’élaboration du plan et n’ont pas été consultés lors de l’évaluation.

Une des questions principales concernant l’évaluation du plan Marshall est sans doute de savoir si celui-ci est susceptible de mener à terme à la création d’activités à haute valeur ajoutée, en même temps que d’emplois durables et de qualité. Il en est une autre qui intéresse sans doute tous ceux qui espèrent que des progrès se réalisent ou qui ont été surpris ou amusés par les discours politiques lénifiants sur le plan Marshall. La façon de gouverner est-elle en train de changer en Wallonie à travers la mise en œuvre de ce plan ? L’évaluation du plan pour la...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Patrick Feltesse


Auteur

Louis Brique


Auteur