Quand vient Le Soir...

Marie Laroche

Pour retenir ses derniers lecteurs, la presse quotidienne qui ne sait plus que faire de sa liberté, les sonde sur son bon usage. Embarras. D’où il ressort qu’en matière d’information, il vaut mieux s’interroger ce qu’ils ne veulent pas. Et finalement que le marketing appliqué aux médias d’information est formellement un sophisme et moralement une hypocrisie qui maintient le lecteur dans cette seule position de consommateur.
« Qui suis-je ? » « Qu’y puis-je ? » sont les questions difficiles à débrouiller pour chacun, individuellement et collectivement : n’est-ce pas pour y répondre qu’on lit le journal censé faire des citoyens des lecteurs et des lecteurs des citoyens ?