Politique étrangère. Louis l’Africain : le retour

Jean-Claude Willame

Après une relative longue absence, liée aux aléas des six mois de
présidence belge de l’Union européenne et à leur cortège de très
médiatiques catastrophes internationales (attentats aux Etats-
Unis, guerre en Afghanistan, crise au Moyen-Orient), voici Louis
l’Africain de retour sur le devant de la scène. Il l’avait promis :
l’Afrique centrale resterait une priorité de la présidence belge.
Une conférence européenne avait même été prévue en octobre
2001 sur la question. Elle n’eut pas lieu. A la place, notre ministre
des Affaires étrangères, accompagné d’une délégation européenne,
effectua une nouvelle tournée des capitales africaines impliquées
dans le conflit en cours dans la région des Grands Lacs. Une
tournée marquée par un demi-échec et qui n’eut que très peu de
visibilité, et pratiquement aucun résultat, si ce n’est la "conférence
de Bruxelles" qui s’est tenue en janvier dernier.