logo
Lancer la vidéo

Podemos, une nouvelle manière de concevoir la politique

ABO Novembre 2015 électionsEspagne - par César Aguado Renedo -

Sur fond d’une longue et éprouvante crise économique, d’un croissant mécontentement populaire et d’un dynamisme politique renouvelé de la société civile est né un nouveau parti. Podemos se nourrit d’une radicalisation de la gauche et du soutien d’intellectuels progressistes du monde entier. Son premier succès électoral aux européennes a ébranlé le vieux bipartisme espagnol. La perspective de nouvelles élections, la mise en place de processus programmatiques et de listes électorales ainsi que la tenue d’innombrables débats ont marqué l’Espagne. Ce n’est pas une fiction politique, c’est la réalité de l’année écoulée.

En un peu plus d’un an, le système politique et électoral espagnol a subi une transformation que ni les politologues ni les observateurs de la société n’auraient pu imaginer, eux qui interviennent sans compter aux quatre coins du pays. Ne parlons bien entendu pas des politiques ; s’ils avaient prévu cette transformation, ils auraient essayé de lui faire barrage puisqu’elle a fini par causer leur éviction. Elle prend pour forme essentielle l’émergence de deux nouveaux partis politiques : Podemos et Ciudadanos. Si, pour des raisons qui ne peuvent être...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

César Aguado Renedo


Auteur

docteur en droit constitutionnel, professeur à l’université autonome de Madrid