logo
Lancer la vidéo

Paul Magnette est-il socialiste ?

ABO Numéro 2 - 2016 - par Laurent de Briey -

L’ambition affichée du dernier essai de Paul Magnette, La gauche ne meurt jamais, est claire : revenir aux sources de la gauche. Plus précisément : aux sources du socialisme, puisque s’il entend lutter contre les inégalités, ce sont « les inégalités générées par le capitalisme » qui le préoccupe particulièrement. Revenir aux sources du socialisme n’est-ce pas cependant vouloir se détacher de la représentation dominante du socialisme, celle d’une doctrine étatiste et productiviste ? Revenir aux sources du socialisme, n’est-ce pas aussi récuser la réalité factuelle du socialisme, celle de sa mutation progressive en un libéralisme de gauche ? Revenir aux sources de la gauche n’est-ce donc pas se distancier de l’actualité du socialisme ?

Paul Magnette est-il socialiste ? Je me suis régulièrement posé cette question lorsque j’ai pu l’entendre défendre des positions se démarquant de toute forme d’étatiste ou de collectivisme, comme à la lecture de ses écrits académiques s’inscrivant dans le paradigme de l’individualisme libéral [1]. Son dernier essai, La gauche ne meurt jamais [2], y apporte quelques éléments de réponses. Ils sont nuancés. « Ni Blair, ni Corbyn » [3] Magnette veut trouver dans le socialisme les ressources pour le sauver de lui-même. Le socialisme, estime-t-il, doit se...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Laurent de Briey


Auteur

professeur, département de sciences sociales et politiques, Faculté de sciences économiques, sociales et de gestion, université de Namur