logo
Lancer la vidéo

Paradoxes d’une solidarité internationale postindustrielle

ABO Numéro 2 - 2018 Développementsolidarité - par François Polet -

Dans le monde de la solidarité internationale, l’industrie n’a pas bonne presse. Lorsqu’elle est évoquée, c’est généralement pour figurer dans la colonne des maux du développement, en tant que source de problèmes sociaux et environnementaux en tout genre. On la trouve plus rarement dans celle des bénéfices du développement, en tant que source de revenus, d’emplois ou de recettes fiscales.

Dans le monde de la solidarité internationale, l’industrie n’a pas bonne presse. Lorsqu’elle est évoquée, c’est généralement pour figurer dans la colonne des maux du développement, en tant que source de problèmes sociaux et environnementaux en tout genre. On la trouve plus rarement dans celle des bénéfices du développement, en tant que source de revenus, d’emplois ou de recettes fiscales. L’association des notions d’« industrie » et de « Sud » renvoie généralement dans cet imaginaire aux exemples repoussoirs des usines d’assemblage (les maquiladoras) du...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

François Polet


Auteur