logo
Lancer la vidéo

Ouverture des frontières, horizon égalitaire ou utopie libérale ?

ABO Numéro 1 - 2017 - par Grégory Mauzé -

Face aux impasses de l’Europe Forteresse, la liberté de circulation et d’installation fait son chemin dans les sphères militantes et académiques. Un projet stimulant pour la réflexion progressiste, qui comporte ses zones d’ombre.

Face au bilan humain calamiteux de plusieurs décennies de protectionnisme migratoire, promouvoir la libre circulation des personnes entre pays d’accueil et de départ s’est progressivement imposé comme une façon de faire « changer le bon sens de camp ». Portée historiquement par des penseurs de traditions diverses [1], cette perspective est désormais fréquemment mobilisée par les associations de défense des droits des migrants. Véritable antithèse du paradigme de la frontière, elle est notamment défendue par les organisations belges CNCD et CIRE, françaises...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Grégory Mauzé


Auteur