logo
Lancer la vidéo

Monolinguisme d’État aux temps de la Covid

Du régime canadien des langues officielles à l’ethnocentrisme linguistique espagnol



ABO 25 septembre CatalogneLanguemultilinguisme - par Juan Jiménez Salcedo -

L’Espagne, pays multilingue, est caractérisé par le monolinguisme de son État central. Cette situation contraste vivement avec celle du Canada, par exemple, où l’État fédéral est bilingue et s’adresse en principe à ses citoyens dans les deux langues nationales. En partant de ces deux situations, et en se fondant sur l’exemple des communications relatives à l’actuelle pandémie, ce texte examine l’opportunité d’une modification constitutionnelle qui permettrait de sauvegarder les droits des citoyens et le patrimoine linguistique de la société espagnole.

Dans un article publié le 28 avril dernier dans la Revue canadienne de science politique, Stéphanie Chouinard et Martin Normand [1] analysaient l’usage des deux langues officielles du Canada, le français et l’anglais, par le gouvernement fédéral dans le cadre de la crise de la Covid-19. Ils critiquaient comment l’urgence dans la communication avait conduit à une réduction dans l’usage du français de la part du Premier ministre Justin Trudeau, qui avait fini par utiliser presque exclusivement l’anglais lors de ses points de presse en dépit du fait qu’il...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Juan Jiménez Salcedo


Auteur

est linguiste et professeur titulaire de traduction à l’université Pablo de Olavide (Séville, Espagne). Il écrit sur les politiques linguistiques dans les territoires catalanophones et sur le droit linguistique au Canada.