Littérature. Une fille de la Movida

Jean-Claude Willame

Voici près de dix ans qu’a surgi dans le ciel des lettres espagnoles une belle et étrange inconnue. D’origine basque et émigrée à Madrid dans le quartier de Lavapiés, un quartier populaire où elle prend toujours son pied, Lucía Etxebarría a été et est toujours une écrivaine qui, à travers les personnages attachants de ses romans (semi-autobiographiques, affirme-t-elle), ravit notre cœur et notre esprit par son regard à la fois cru et cruel, passionné et désopilant, mais aussi terriblement lucide sur les hommes et les femmes qui peuplent le théâtre de sa vie.