logo
Lancer la vidéo

Les droits humains et le régime irakien : cruauté et silence

Numéro 10 Octobre 2002 - par Donat Carlier -

Si quasi personne ne conteste que l’Irak est une dictature, ou ne
songerait à diminuer la portée de ce fait, beaucoup ne s’y arrêtent
pas. Pourtant cette dictature est d’une nature particulière : elle a
poussé sa logique répressive à l’extrême. Passer par l’analyse de la
situation faite aux droits fondamentaux en Irak permet de le comprendre
pratiquement. Par la même occasion, il s’agit aussi de sortir
les conséquences de la répression d’un oubli qui creuse les souffrances
des Irakiens. Les O.N.G. des droits de l’homme fournissent
à cet égard une vision sans concession de la situation. Cet article
synthétise pour l’essentiel le rapport de la Fédération internationale
des ligues des droits de l’homme réalisé en 2001, « Irak : une
répression intolérable, oubliée et impunie ».

Partager

Donat Carlier


Auteur

Né en 1971 à Braine-le-Comte, Donat Carlier est membre du comité de rédaction de La Revue nouvelle depuis 1997. Actuellement Directeur du Consortium de validation des compétences, il a dirigé l’équipe du Bassin Enseignement Formation Emploi à Bruxelles, a conseillé Ministre bruxellois de l’économie, de l’emploi et de la formation ; et a également été journaliste, chercheur et enseignant. Titulaire d’un Master en sociologie et anthropologie, ses centres d’intérêts le portent vers la politique belge, et plus particulièrement l’histoire sociale, politique et institutionnelle de la construction du fédéralisme en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre. Il a également écrit sur les domaines de l’éducation et du monde du travail. Il est plus généralement attentif aux évolutions actuelles de la société et du régime démocratiques.