logo
Lancer la vidéo

Le rapport des syndicats à la croissance

ABO Mars 2019 - par Olivier Derruine -

Il apparait indispensable aujourd’hui de ramener nos économies dans les limites biophysiques de la planète et d’en réduire l’empreinte écologique. Cela signifie que la croissance ne peut plus être un but en soi. Comment les syndicats peuvent-ils s’emparer de ce changement de paradigme ? Quelques pistes de réponse.

Les 19 et 20 septembre, une dizaine d’eurodéputés organisait une conférence sur le thème de la « postcroissance ». En mettant autour de la table des fonctionnaires européens et des experts hétérodoxes, il s’agissait de tester la robustesse du système productiviste, extractiviste et consumériste au regard des engagements internationaux pris (comme les Objectifs pour le développement durable, l’accord climatique de Paris) et des limites biophysiques de la planète. Les sirènes du populisme… La conférence se concluait par une matinée d’atterrissage sous...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Olivier Derruine


Auteur

économiste, conseiller au Parlement européen