logo
Lancer la vidéo

Le procès contre le procés

Une grave politisation de la justice



ABO 25 septembre justiceCatalogneindépendantismepolitique - par Jorge Cagiao y Conde -

Le procès intenté par l’État espagnol aux dirigeants indépendantistes catalans s’est conclu par le prononcé de très lourdes peines d’emprisonnement. Il illustre l’instrumentalisation de son droit par l’État espagnol pour lutter contre l’indépendantisme catalan. En judiciarisant un conflit politique, le gouvernement espagnol a mis en évidence les lacunes de la culture démocratique espagnole et les faiblesses de son État de droit face au défi indépendantiste.

Il s’agit d’un vieux débat juridique que celui de la politisation de la justice. Celle-ci peut-elle faire son travail à l’écart de l’agenda et des intérêts politiques dans un État de droit ? Nous connaissons la réponse qui a notre préférence dans les sociétés démocratiques : non seulement elle le peut, mais elle le doit ! Mais laissons de côté la dimension normative (le devoir-être) et intéressons-nous aux choses telles qu’elles sont. La réponse à la question précitée est depuis longtemps tellement claire qu’elle a même réussi à mettre d’accord deux juristes...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Jorge Cagiao y Conde


Auteur

st enseignant-chercheur titulaire à l’université de Tours. Ses travaux de recherche au sein de l’équipe interdisciplinaire ICD (Interactions culturelles et discursives) portent sur le fédéralisme, le nationalisme et l’autodétermination.