logo
Lancer la vidéo

Le défi de vivre réconciliés au Pérou

Numéro 11 Novembre 2003 - par Rolando Luque Mogrovejo -

En aout 2003, après deux années de travail, la Commission de la vérité et de la réconciliation du Pérou a rendu publiques ses conclusions. Les recherches menées jusqu’à aujourd’hui ainsi que les 15 220 témoignages récoltés (chiffre datant de janvier 2003), permettent d’établir ce bilan, malheureusement provisoire, des victimes de la violence généralisée entre 1980 et l’année 2000 : plus de 30 000 morts et 7 000 disparus. À ces chiffres, il faut ajouter les victimes ayant souffert de déplacements forcés, d’actes de torture, de violations et d’emprisonnements injustes. Imputables aussi bien aux organisations terroristes qu’aux agents de l’État, ces actes de violence ont laissé le pays dans le désespoir le plus total. Après vingt ans de terrorisme, de corruption généralisée et de violations des droits humains, la mise sur pied de la Commission de la vérité et de la réconciliation a fait naitre un grand espoir chez la population. Mais quel suivi sera donné aux recommandations qu’elle a exprimées ?

Partager

Rolando Luque Mogrovejo


Auteur