logo
Lancer la vidéo

Le Pacte social, un modèle sur le fil

ABO Numéro 1 - 2016 - par Pierre Reman -

Étrange destinée que ce projet d’accord de solidarité sociale négocié dans la clandestinité par des représentants patronaux et syndicaux durant la guerre et conclu en 1944 avant que l’occupant allemand ait définitivement déposé les armes. Simple déclaration commune n’ayant pour elle que la force morale de signataires ayant refusé la collaboration avec l’ennemi, ce projet d’accord fut considéré avec le temps comme le « pacte social » exprimant une ambition rassemblant des idéaux sociaux, économiques et démocratiques. S’il est exagéré de parler aujourd’hui de dérégulation du compromis capital-travail, les politiques actuelles et celles des vingt dernières années le fragilisent.

On pourrait reprendre à notre compte l’analyse de Colette Bec qui note que « la fondation de la sécurité sociale à la Libération gardera le poids symbolique d’une ambition originelle qui va hanter l’inconscient collectif pendant des décennies et fournir une référence obligée de tout discours à ce sujet » (Bec, 2014, p. 7). Elle évoquait la France, mais ce pourrait être le cas en Belgique qui, décennie après décennie, commémore institutionnellement ce pacte, son inspiration et ses principes. Suivant toujours Colette Bec, « il est indéniable que l’institution a...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Pierre Reman


Auteur

Pierre Reman est économiste et licencié en sciences du Travail. Il a été directeur de la faculté ouverte de politique économique et sociale et titulaire de la Chaire Max Bastin à l’UCL. Il a consacré son enseignement et ses travaux de recherche à la sécurité sociale, les politiques sociales et les politiques de l’emploi. Il est également administrateur au CRISP et membre du Groupe d’analyse des conflits sociaux (GRACOS). Parmi ces récentes publications, citons « La sécurité sociale inachevée », entretien avec Philippe Defeyt, Daniel Dumont et François Perl, Revue Politique, octobre 2020, « L’Avenir, un journal au futur suspendu », in Grèves et conflictualités sociale en 2018, Courrier hebdomadaire du CRISP, n° 2024-2025, 1999 (en collaboration avec Gérard Lambert), « Le paysage syndical : un pluralisme dépilarisé », in Piliers, dépilarisation et clivage philosophique en Belgique, CRISP, 2019 (en collaboration avec Jean Faniel). « Entre construction et déconstruction de l’Etat social : la place de l’aide alimentaire », in Aide alimentaire : les protections sociales en jeu, Académia, 2017 (en collaboration avec Philippe Defeyt) et « Analyse scientifique et jugement de valeurs. Une expérience singulière de partenariat entre le monde universitaire et le monde ouvrier », in Former des adultes à l’université, Presse universitaires de Louvain, 2017 en collaboration avec Pierre de Saint-Georges et Georges Liénard).