Le Pacte associatif

Edgar Szoc

Sans préjuger du résultat auquel il aboutira peut-être, le processus même d’élaboration d’un « Pacte associatif1 » en Wallonie et à Bruxelles est à lui seul riche de révélations. Initialement portée par la démocratie chrétienne, à la suite d’initiatives émanant du PSC en 1997 et 2001, l’idée d’un texte visant à clarifier les rôles respectifs des pouvoirs publics et des associations s’est imposée aux autres partis de l’Olivier, avec des moments clés et des difficultés variables - le MR restant singulièrement absent des débats. Du côté d’Écolo, l’idée correspondait à la fois à l’ethos et à la réalité sociologique d’un parti dont beaucoup de membres et de cadres étaient issus de la militance associative.