logo
Lancer la vidéo

La troisième révolution du signe. Des tablettes d’argile aux tablettes tactiles

ABO Numéro 8 - 2016 - par Jean Cornil -

On peut faire le pari, au sens pascalien du terme, et sans trop risquer de se tromper, que nous assistons à un basculement de civilisation. À des mutations en profondeur à l’échelle de l’Histoire. À une accélération vertigineuse, depuis la révolution industrielle et singulièrement depuis la seconde moitié du XXe siècle, de notre manière d’être présents au monde.

De la démographie à la consommation d’eau, de papier ou de fertilisants, de la concentration en dioxyde de carbone à l’acidification des océans, de la croissance des populations urbaines à la capture des poissons, de la dégradation de la biodiversité à l’utilisation massive de portables et d’automobiles, tous les indicateurs sociaux, économiques et écologiques du système-Terre sont bouleversés par une expansion cumulative d’une ampleur historique. Certains ont nommé cette mutation Anthropocène [1], cette nouvelle époque géologique où ce sont les humains,...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Jean Cornil


Auteur

essayiste, collaborateur au PAC