La qualité de service comme projet démocratique

Thomas Lemaigre

En prenant comme critère la qualité des services, l’évaluation des politiques sociales et des politiques de santé conduit à distinguer les différentes logiques de modernisation. De réforme en réforme, d’innovation en innovation, le paysage se redéfinit et laisse entrevoir de nouveaux clivages autour de différentes questions : quel rapport au territoire local ? Quel travail en réseau ? Quelle manière de coproduire les services ? Pourquoi structurer la participation ? Qu’est-ce qu’un risque social ? Il en ressort une hypothèse : les politiques sociales sont surdéterminées par des logiques de « gestion prévisionnelle des profils humains ». Le risque ? Confiner les professionnels de l’ambulatoire dans des rôles de bricoleurs de cursus de nos concitoyens les plus fragilisés.