logo
Lancer la vidéo

La longue marche des Arméniens

Numéro 07/8 Juillet-Août 2001 - par Pascal Fenaux -

Il y a 86 ans, la Turquie était le théâtre du premier génocide du XXe. Sur ordre des autorités ottomanes, un million et demi d’Arméniens étaient emportés dans un cycle de massacres. Il n’a pas été facile de faire reconnaître ce génocide par la communauté internationale. Les intérêts stratégiques comme le contexte de ce génocide furent pour beaucoup dans ce déni prolongé.

Partager

Pascal Fenaux


Auteur

Pascal Fenaux est membre du comité de rédaction de La Revue nouvelle depuis 1992. Sociologue, il a poursuivi des études en langues orientales (arabe et hébreu). Il est spécialiste de la question israélo-palestinienne, ainsi que de la question linguistique et communautaire en Belgique. Journaliste indépendant, il est également « vigie » (veille presse, sélection et traduction) à l’hebdomadaire Courrier international (Paris) depuis 2000. Il y traite et y traduit la presse « régionale » juive (hébréophone et anglophone) et arabe (anglophone), ainsi que la presse « hors-zone » (anglophone, yiddishophone, néerlandophone et afrikaansophone).