logo
Lancer la vidéo

La guerre des métaux rares, de Guillaume Pitron

ABO Numéro 3 - 2018 climatDéveloppementtransition écologique - par Olivier Derruine -

Au cours de la décennie écoulée, la communauté scientifique s’est montrée presque unanime pour reconnaitre l’origine essentiellement anthropique des changements climatiques. Dans le même temps, nombre d’institutions se sont emparées de ce défi. On ne compte plus les rapports et les ouvrages pointant la nécessité d’enclencher au plus vite une transition écologique de manière à limiter la hausse des températures.
Guillaume Pitron est la petite voix qui crée de la dissonance dans ce concert.

C’est en livrant un plaidoyer « en faveur d’un renouveau extractif dans l’Hexagone [parce que] la réouverture des mines françaises serait la meilleure décision écologique qui soit » (p. 236) que Guillaume Pitron s’est fait remarquer en janvier 2018 [1]. Ce qui passe pour une hérésie postindustrielle résulte d’une enquête de marathonien menée pendant une décennie par ce journaliste du Monde Diplomatique, de Géo et de National Geographic. Au travers de ses entretiens aux quatre coins du monde, son voyage l’a conduit au cœur de la transition écologique. Au...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Olivier Derruine


Auteur

économiste, conseiller au Parlement européen