logo
Lancer la vidéo

La fin des sociétés, d’Alain Touraine

ABO Numéro 9/10 septembre/octobre 2014 démocratiesciences sociales - par Albert Bastenier -

Présentation critique de La fin des sociétés, d’Alain Touraine

Le dernier ouvrage d’Alain Touraine [1] est un livre complexe, arborescent et résolument théorique [2]. En remettant sur le métier la notion de « sujet » — centrale dans la « sociologie de la modernité » que l’auteur élabore depuis près de cinquante ans [3]—, il s’efforce de comprendre ce qu’il y a de décisif dans la crise financière qui a éclaté en 2008. Et, à partir de là, de caractériser ce que pourrait être l’axe des luttes sociales du nouveau siècle. Cette crise, dit-il, est bien plus fondamentale que ce que l’atonie intellectuelle de la plupart des économistes...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Albert Bastenier


Auteur

Sociologue. Professeur émérite de l’université catholique de Louvain. Membre du comité de rédaction de La Revue nouvelle depuis 1967. S’y est exprimé régulièrement sur les questions religieuses, les migrations et l’enseignement.