La déréliction sécuritaire dans un Congo "politiquement correct"

Jean-Claude Willame

Les récentes élections congolaises se sont exceptionnellement bien déroulées compte tenu des difficultés techniques. Le soutien de la communauté internationale n’est pas étranger à cette normalisation politique, mais de nombreuses incertitudes pèsent sur le nouveau gouvernement. La principale, qui, jusqu’à présent a fait l‘objet de trop peu d’investissement de l’Union européenne, est la restauration d’un climat de sécurité. Il est nécessaire de mener à bien la réforme de l’armée qui, jusqu’à présent, se caractérise par des exactions diverses.