logo
Lancer la vidéo

La crise du néolibéralisme et la faillite des gauches. Le cas français

ABO Numéro 08 Août 2014 - par Matthieu de Nanteuil -

Pour comprendre la séquence politique qui vient de se jouer en France à l’issue de l’échec des socialistes aux élections municipales, puis aux élections européennes, il convient de faire un détour historique. Ce choix donne une indication de la façon dont les socialistes français, suivant en cela nombre de sociaux-démocrates européens, font face aujourd’hui à la crise du néolibéralisme, qui affecte l’ensemble des économies occidentales depuis près de cinq ans.

Pour comprendre la séquence politique qui vient de se jouer en France à l’issue de l’échec des socialistes aux élections municipales — le remplacement de Jean-Marc Ayrault par Manuel Valls et la composition d’un gouvernement « resserré », c’est-à-dire composé exclusivement de socialistes et de radicaux-socialistes —, puis aux élections européennes — un des pires scores obtenu par le Parti socialiste à ces élections, mais le meilleur réalisé par le Front national, sur fond d’abstention record —, il convient de faire un détour historique. Ce choix donne une...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Matthieu de Nanteuil


Auteur