La crise de la Commission Santer. Les enjeux de l’Union européenne

Vaïa Demertzis

La Commission européenne, organe exécutif de l’Union européenne et collège de vingt commissaires indépendants des gouvernements, annonçait le mardi 16 mars 1999 sa démission collective, une première dans l’histoire de la construction européenne. Au-delà des circonstances qui l’ont provoquée, cette crise est révélatrice des rapports difficiles entre les pouvoirs européens. Ce conflit reste significatif au moment où se posent la question de l’approfondissement institutionnel et celle de l’élargissement, aux pays de l’Est notamment. Cependant, la démission de la commission Santer ne signifie pas pour autant une victoire du Parlement européen et de la démocratie, les citoyens et les parlements nationaux restant toujours aussi peu consultés.