logo
Lancer la vidéo

La belgitude littéraire vue de Flandre

ABO Numéro 7 - 2016 - par Matthieu Sergier -

On peut se demander si le concept de « belgitude » porte sur un choix terminologique heureux. Il ne fait aucun doute que la notion a secoué les lettres belges francophones. Mais la problématisation identitaire qu’elle convoque concerne-t-elle forcément le nord du pays aussi ? Ou plus précisément : la Flandre se sent-elle concernée par le débat ?

En 2011, pendant que le monde politique belge fédéral s’engluait dans ce qui allait devenir la plus longue formation gouvernementale connue à ce jour, ma collègue et moi préparions un volume d’hommage à l’occasion de l’éméritat de notre bienaimée promotrice Sonja Vanderlinden. Le titre : Literaire belgitude littéraire. Bruggen en beelden. Vues du Nord. Tandis que le nord et le sud du pays exploraient leurs déséquilibres idéologiques, nous prenions la mesure de nos « mélanges » à quatre mains. Notre équipe de l’université catholique de Louvain était...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Matthieu Sergier


Auteur

docteur en langues et littératures modernes, chargé de cours à l’université Saint-Louis-Bruxelles et à l’UCL