logo
Lancer la vidéo

L’ineffable couleur du caméléon

ABO Numéro 5 - 2017 - par Paola Stévenne -

Avec Les Couleurs du caméléon, Andrés Pablo Lübbert revient sur l’itinéraire de son père, Jorge, torturé par la Dina dans le but d’en faire une nouvelle recrue. Jorge Lübbert a été pris dans l’engrenage d’une machine à produire des monstres. Le film nous invite cependant à un pari : si Jorge a pu s’enfuir, éviter de n’être qu’un monstre, c’est grâce à la force des liens humains et de la magnifique folie qui les habite.

Le secret Année 1990. Affublé d’une veste tout droit sortie de flashdance, de lunettes dignes de Starsky et Hutch, un petit garçon s’affale dans la neige. Étoile flashy sur fond blanc. Le sourire aux lèvres, il répond aux questions de son père. Qu’est-ce que tu fais ? Tu mets la tête dans la neige ? Oui. Je peux voir ? Tu fais dodo là ? Non. Ce n’est pas froid ? Non. Qu’est-ce que tu vois ? Que du blanc ? Non. Je vois de l’orange et du blanc. Un accent du Sud altère le néerlandais de l’adulte. Sur ses skis, maintenant, l’enfant file. La voix du père dit...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Paola Stévenne


Auteur

Paola Stévenne a étudié la philosophie à l’ULB et la réalisation à l’INSAS (1998).
Témoigner du monde qui l’entoure, questionner l’humain, la passionnent mais, ce qui l’obsède c’est la présence ou l’absence d’imaginaire. Thématique qu’elle explore dans ses œuvres de documentaire et de fiction comme dans la vie en travaillant sans relâche à ce qui renforce et multiplie notre capacité à inventer. Parmi ces œuvres : Je me souviens de la salle de bain avec Sarah Masson (BD), La princesse de cristal (livre cd), Terres de confusion (film), Bboys/Fly girl (film), Le modélisateur et Description d’une image avec Guillermo Kozlowski (radio), La mort de l’Ogre, Petite leçon d’économie avec Serge Latouche, François Maspero ou ce désir acharné d’espérance avec Sylvie De Roeck (radio), Je suis la baleine, V pour variation, La chambre des filles, La princesse de cristal, Un métier de Nanti (étude) avec Renaud Maes, Est-ce ainsi que les hommes vivent ? (Lola, casting, le regard d’Anna), El Newen, Ce qui se passe là-bas, …
Parallèlement à son travail d’autrice, Paola Stévenne ne cesse de transmettre et d’interroger sa pratique à travers des master class, des accompagnements de projets et dans des cours et ateliers qui donnent lieu à des films collectifs et des textes pour le théâtre. Elle a également été présidente du comité belge de la scam*, membre fondateur de l’Asar, membre de EFDF et, élue femme de l’année par les Grenades avec quarante-neuf autres femmes qui ont marqué, par leur action ou leur art, l’année 2019.