L’enseignement peut-il être organisé par la société civile ?

Joan Lismont
Enseignement-enfance.

La liberté d’enseignement ne peut se discuter en dehors d’une réflexion sur les finalités de l’enseignement. L’école est considérée uniquement comme prestataire de services alors qu’elle doit former à la démocratie. La logique d’acteur qui prévaut actuellement résulte de l’opposition entre l’État et la société qui perçoit la mission de mise en œuvre du « bien commun » comme entravant son libre épanouissement. Parce qu’elle forme des citoyens, l’école doit être organisée par l’État. Dans le cas contraire, on verrait le rôle du citoyen réduit à celui d’un consommateur.