logo
Lancer la vidéo

Israël-Palestine. Bye bye Barak !

Numéro 02/3 Février-Mars 2001 - par Pascal Fenaux -

L’élection d’Ariel Sharon à la tête de l’exécutif israélien n’aura pas de conséquences sur la scène régionale. Elle devrait s’accompagner d’une recomposition du champ politique israélien. Face à une droite venue rappeler sa position hégémonique en dépit de son éclatement, Shimon Pérès et Ehoud Barak laissent une gauche en ruines et au sein de laquelle l’heure des règlements de comptes a sonné. En attendant, l’heure est aux préparatifs d’un conflit tribal de type bosniaque à l’échelle de tout l’espace israélo-palestinien. Seule inconnue, combien de temps ce gouvernement résistera-t-il à la lente implosion du Parti travailliste et à l’ombre encombrante de Binyamin Netanyahou ?

Partager

Pascal Fenaux


Auteur

Pascal Fenaux est membre du comité de rédaction de La Revue nouvelle depuis 1992. Sociologue, il a poursuivi des études en langues orientales (arabe et hébreu). Il est spécialiste de la question israélo-palestinienne, ainsi que de la question linguistique et communautaire en Belgique. Journaliste indépendant, il est également « vigie » (veille presse, sélection et traduction) à l’hebdomadaire Courrier international (Paris) depuis 2000. Il y traite et y traduit la presse « régionale » juive (hébréophone et anglophone) et arabe (anglophone), ainsi que la presse « hors-zone » (anglophone, yiddishophone, néerlandophone et afrikaansophone).