logo
Lancer la vidéo

Frontière : évolutions et métamorphoses

ABO Numéro 1 - 2017 - par Youri Lou Vertongen - Denis Pieret -

Il est tentant de croire que la mondialisation a provoqué l’érosion des frontières. Cependant, les frontières, loin de disparaitre, se multiplient à mesure qu’elles se dématérialisent. Plus qu’une barrière, la frontière devient un filtre, produisant des catégories de migrants.

« Issu du terme “front”, ce mot signifie “lisière”, “borne”, “marche”. Il désigne aujourd’hui une ligne de séparation entre deux ou plusieurs États, délimitant leur étendue territoriale respective [1]. » Cette définition de la frontière tirée du Lexique de science politique met en avant son rôle de division de l’espace, de ligne de partage entre deux espaces à priori souverains. Qu’elle soit naturelle (la mer Méditerranée, par exemple) ou non, la frontière est objet dialectique : elle permet, ou à l’inverse empêche, des « contraires » (autrement dit des altérités)...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Youri Lou Vertongen


Auteur

Denis Pieret


Auteur

docteur en philosophie et animateur-formateur à l’asbl PhiloCité