logo
Lancer la vidéo

Franco est mort il y a quarante ans

ABO Numéro 7 - 2015 - par Angel Viñas Martín -

La mort de Franco n’a pas seulement changé le visage de l’Espagne, elle a aussi modifié son récit historique contemporain : République, guerre civile et franquisme. Cependant, le passé continue de polariser le pays ; ainsi s’affrontent une historiographie relativement favorable à Franco et une autre bien plus critique vis-à-vis de l’homme et de son régime. Si les légendes franquistes ont, pour l’essentiel, été déconstruites, l’enseignement reste largement en défaut d’ouvrir les étudiants à l’esprit critique. Comment dès lors s’étonner de la persistance de certaines d’entre elles ?

Franco est mort le 20 novembre 1975. Il a marqué au fer rouge l’histoire de l’Espagne pendant près de quarante ans. Quatre décennies plus tard, son ombre se projette toujours insidieusement sur la vie espagnole. Un pays polarisé Naturellement, le système politique, institutionnel, culturel et répressif mis en place durant la dictature franquiste a été rapidement démantelé. Un parti social-démocrate (le PSOE) a gouverné la moitié des trente-neuf ans écoulés. Un État hypercentralisé, a cédé la place à un autre, quasi fédéral. En 1977, l’Espagne est devenue...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Angel Viñas Martín


Auteur