logo
Lancer la vidéo

Face au désir institutionnel des Églises

Numéro 01/2 Janvier-Février 2003 - par Georges Liénard -

L’appel à inscrire une référence religieuse dans la Constitution ne cache-t-il pas une demande de reconnaissance institutionnelle des Églises ? Il n’y a pas, dans la société contemporaine, de « crise des valeurs » : des croyants comme des non-croyants fondent leur action sur des valeurs essentielles sans pour autant mobiliser publiquement leurs convictions religieuses ou philosophiques. L’organisation non démocratique de l’Église catholique de même que ses positions conservatrices sur nombre de questions de société empêchent de lui donner au sein des institutions européennes un statut privilégié par rapport à celui d’autres organisations de la société civile.

Partager

Georges Liénard


Auteur