logo
Lancer la vidéo

Enseignement de promotion sociale, une culture de l’inachèvement

ABO Décembre 2016 écoleenseignement - par Thomas Lemaigre -

« Notre système ne coule pas complètement, parce qu’il y a des armées de profs généreux, ouverts, travaillant comme des brutes… Heureusement ! Mais cela ne fonctionne que grâce à la vertu de ces individus. Le système, lui-même, n’est pas vertueux. » C’est le sociologue François Dubet qui posait ce diagnostic sur l’éducation nationale française dans une interview il y a deux ans.

« Notre système ne coule pas complètement, parce qu’il y a des armées de profs généreux, ouverts, travaillant comme des brutes… Heureusement ! Mais cela ne fonctionne que grâce à la vertu de ces individus. Le système, lui-même, n’est pas vertueux. » C’est le sociologue François Dubet qui posait ce diagnostic sur l’éducation nationale française dans une interview il y a deux ans [1]. En trainant ses guêtres dans l’enseignement de promotion sociale (EPS), on en vient après un moment à des conclusions du même tonneau. L’EPS se révèle en effet comme un monde en...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Thomas Lemaigre


Auteur