logo
Lancer la vidéo

Enseignement. Le décret inscriptions, les braconniers et la garde-chasse

Numéro 03 Mars 2007 - par Donat Carlier -

On peut craindre que les mesures prises récemment par la Communauté française en matière d’inscriptions des élèves ne nous fassent pas significativement progresser dans la « lutte contre les écoles ghettos », l’objectif qu’elles se sont pourtant données. Ce qui est, par contre, certain, c’est que le débat autour de ce décret a exacerbé un peu plus les positions en présence autour de l’enjeu central d’une école plus juste. C’est moins le contenu des mesures avancées par la ministre de l’Enseignement qui pose problème que la méthode de transformation de notre système scolaire qu’elle sous-tend. Pour espérer des résultats probants, il faut nécessairement ajouter la concertation « locale » à la règlementation par le haut.

Partager

Donat Carlier


Auteur

Né en 1971 à Braine-le-Comte, Donat Carlier est membre du comité de rédaction de La Revue nouvelle depuis 1997. Actuellement Directeur du Consortium de validation des compétences, il a dirigé l’équipe du Bassin Enseignement Formation Emploi à Bruxelles, a conseillé Ministre bruxellois de l’économie, de l’emploi et de la formation ; et a également été journaliste, chercheur et enseignant. Titulaire d’un Master en sociologie et anthropologie, ses centres d’intérêts le portent vers la politique belge, et plus particulièrement l’histoire sociale, politique et institutionnelle de la construction du fédéralisme en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre. Il a également écrit sur les domaines de l’éducation et du monde du travail. Il est plus généralement attentif aux évolutions actuelles de la société et du régime démocratiques.