Constitution européenne : stop ou encore ?

Théo Hachez

L’année 2004 aura été pour l’Europe politique celle de l’approbation par les gouvernements du Traité constitutionnel auquel la chance a semblé sourire. Sans même prendre ici en considération son contenu, la suite du programme n’en reste pas moins incertaine : dans les mois qui viennent, la « Constitution » devrait être ratifiée par chacun des vingt-cinq pays membres. Référendum ou procédure parlementaire, assortie ou non d’une consultation populaire, les gouvernements et, singulièrement, le président français feront leur choix dans leur arsenal constitutionnel national respectif, quitte à l’enrichir pour l’occasion. Pour suivre ce grand feuilleton qui devrait se prolonger en 2006, un petit tour du propriétaire de l’Europe élargie s’impose donc.