logo
Lancer la vidéo

Commerce équitable et grande distribution. La croissance et les étincelles

ABO Numéro 6 - 2017 - par Johan Declercq - Barbara Goffin -

Le commerce équitable entend garantir un prix minimum aux petits producteurs de denrées comme le café, le cacao, la banane ou la canne à sucre. Mais que se passe-t-il quand, à l’autre bout de la chaine, ici au Nord, on retrouve les enseignes de la grande distribution, réputées pour leur volonté d’écraser les marges des producteurs au bénéfice des leurs ? Le point avec deux observateurs à la croisée de ces univers en tension.

La Revue nouvelle : Pouvez-vous commencer par nous donner quelques repères historiques concernant cette rencontre entre commerce équitable et grande distribution ? Johan Declercq : Max Havelaar Pays-Bas est le premier à avoir obtenu le placement de produits labellisés en grande surface à la fin des années 1980. La Belgique est venue juste après, avec Delhaize en 1991 pour le café, puis pour les bananes en 1997. Max Havelaar, aujourd’hui Fairtrade Belgium, a été créé par un consortium d’ONG dans le but que les produits qui portaient son label soient...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Barbara Goffin


Auteur

spécialiste de la filière cacao équitable, elle a occupé diverses positions dans des entreprises de la transformation et de la distribution et a collaboré avec Fairtrade Belgium

Johan Declercq


Auteur

a longtemps occupé la fonction de responsable des relations avec les producteurs à Fairtrade Belgium, il est aujourd’hui consultant indépendant