logo
Lancer la vidéo

Comment réformer l’école ? Pas sans savoir pour quoi

ABO Août 2016 - par Bernard Delvaux -

La question de savoir comment changer le système éducatif n’est pas indépendante de la direction qu’on souhaite imprimer au changement. Si l’on veut que l’éducation poursuive d’autres finalités qu’aujourd’hui et si l’on veut, dans le même temps, tourner la page de la forme scolaire, il faut d’abord parvenir à mettre en mots un horizon désirable et à mettre en réseaux ceux qui veulent tendre vers cet horizon. C’est seulement dans un second temps qu’il faudra chercher à transformer l’essai au plan politique, quand l’alternative sera devenue suffisamment claire et le réseau suffisamment large. Qu’une telle voie paraisse à première vue utopique ne devrait pas nous arrêter.

Les recettes idéales pour réformer un système éducatif ne peuvent être les mêmes selon que le projet consiste à rendre le système éducatif plus compétitif ou plus égalitaire, à poursuivre de nouvelles finalités éducatives ou à se satisfaire des missions actuelles, à remettre en cause ou à conforter la forme particulière d’éducation qu’incarne l’école, ou encore à accepter ou à refuser une variété de modèles éducatifs au sein d’un même territoire. La question de savoir comment changer le système éducatif de la Fédération Wallonie Bruxelles ne peut donc être dissociée...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Bernard Delvaux


Auteur

Bernard Delvaux est sociologue et chercheur Girsef (Groupe interdisciplinaire de Recherche sur la Socialisation, l’Education et la Formation) à l’Université catholique de Louvain.