logo
Lancer la vidéo

Cette fois, Juncker avait raison

ABO Numéro 4 - 2015 - par Albert Bastenier -

« Le sommet européen sur l’immigration m’a déçu », déclarait le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker le 29 avril dernier, après l’avalanche des drames survenus en mer Méditerranée.

« Le sommet européen sur l’immigration m’a déçu », déclarait le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker le 29 avril dernier, après l’avalanche des drames survenus en mer Méditerranée. « Les désastres qui se sont produits appelaient une action immédiate… Je réclamais un mandat pour la Commission afin qu’elle puisse s’attaquer au problème de la migration légale. Mais les États n’y sont pas favorables… Cela est apparu comme trop dangereux à certains de mes collègues du conseil qui ne sont pas des diplomates, mais des décideurs politiques confrontés à...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Albert Bastenier


Auteur

Sociologue. Professeur émérite de l’université catholique de Louvain. Membre du comité de rédaction de La Revue nouvelle depuis 1967. S’y est exprimé régulièrement sur les questions religieuses, les migrations et l’enseignement.